pose

pose [ poz ] n. f.
• 1694; de poser
1Action de poser, mise en place. La pose d'une moquette, de rideaux, d'une serrure... par un ouvrier. Pose d'un vernis à ongles. Cérémonie de la pose de la première pierre (d'un bâtiment). Pose d'un rail, d'une voie ferrée (pose fixe ou volante). Pose d'une prothèse. Jeu À vous la pose, le droit de poser le premier domino.
2(1792) Attitude que prend le modèle qui pose. Garder la pose. Attitude fixée par le peintre. « Vercingétorix avait une pose simple, mais belle » (Romains). Pose académique. Photographe qui prend plusieurs poses d'un enfant.
Attitude du corps. Une pose nonchalante. La pose classique du joueur de golf. position. « Des poses variées pleines de grâce et d'élégance » (Balzac). Prendre une pose, essayer des poses.
3(1835) Fig. Affectation dans le maintien, le comportement. prétention, recherche, snobisme; poseur. « Elle reste au contraire parfaitement naturelle, dénuée de la moindre pose » (Montherlant).
4(1874) Exposition de la surface sensible d'une pellicule à l'action des rayons, en photographie. Temps de pose : durée nécessaire à la formation d'une image correcte. Déterminer le temps de pose à l'aide d'un posemètre. Indice de pose : valeur numérique permettant de déterminer les conditions d'une surface sensible. Pellicule 24, 36 poses, permettant de faire 24, 36 photos.
Spécialt Durée d'exposition du film relativement longue.
⊗ CONTR. Dépose. Simplicité. Instantané. ⊗ HOM. Pause.

pose nom féminin (de poser 1) Action de poser, de mettre en place : La pose d'un tapis. Manière de se tenir, attitude : Prendre une pose avantageuse. Action de poser pour un artiste, un photographe ; attitude de la personne qui pose : Séance de pose. Manière affectée de se tenir, de parler. Durée d'exposition d'un film, relativement longue. En chorégraphie, moment arrêté d'un mouvement sans parcours. Photographie Durée d'exposition du film relativement longue, supérieure ou légèrement inférieure à une seconde. En Afrique, toute photographie. ● pose (difficultés) nom féminin (de poser 1) Sens Ne pas confondre ces deux mots. 1. Pause = temps d'arrêt, de repos. Faire une pause, prendre une pause. 2. Pose = attitude, maintien du corps. Une pose nonchalante, une pose étudiée. Orthographe Pause café ou pause-café ; des pauses café ou pauses-café. ● pose (expressions) nom féminin (de poser 1) Pose de la voix, stabilité sonore de chaque syllabe obtenue par la voix humaine dans son registre normal. Train de pose, train de wagons aménagés pour le transport, la manutention et la pose de la voie. Pose à joints alternés, synonyme de chevauchement. ● pose (homonymes) nom féminin (de poser 1) pause nom féminin pause forme conjuguée du verbe pauser pausent forme conjuguée du verbe pauser pauses forme conjuguée du verbe pauser pose forme conjuguée du verbe poser posent forme conjuguée du verbe poser poses forme conjuguée du verbe poserpose (synonymes) nom féminin (de poser 1) Action de poser , de mettre en place
Synonymes :
- mise en place
Manière de se tenir, attitude
Synonymes :
Manière affectée de se tenir, de parler.
Synonymes :
- apprêt
- manières
Pose à joints alternés
Synonymes :

pose
n. f.
d1./d Action de poser; mise en place, montage. Pose d'un lavabo.
d2./d Attitude que prend un modèle devant un peintre, un sculpteur, un photographe. Prendre la pose.
|| Attitude, maintien du corps. Une pose gracieuse, indolente.
d3./d Fig. Attitude affectée.
d4./d PHOTO Exposition à la lumière de la surface sensible; durée de cette exposition. Temps de pose.
Absol. Exposition de quelque durée (par oppos. à instantané).
|| (Afr. subsah.) Photographie. Faire, prendre une pose.

I.
⇒POSE1, subst. fém.
I. —Action de poser, de placer à l'endroit qui convient, de procéder à l'installation de; résultat de cette action.
A. —[En parlant d'un objet, d'un appareil ou d'un ensemble plus complexe] Synon. installation, mise en place; anton. dépose. Pose d'un appareil ménager, d'une barrière, d'une sonnette; pose de papiers peints, de tuiles; pose d'une voie ferrée; livraison et pose gratuites. [Il] faut (...) user de précaution pour tracer exactement la forme du trou nécessaire à la pose de la serrure (NOSBAN, Manuel menuisier, t.2, 1857, p.212). La pose des canalisations intérieures est le plus souvent faite par des plombiers (QUÉRET, Industr. gaz, 1923, p.216).
Loc. (Cérémonie de la) pose de la première pierre (d'un édifice).
JEUX (jacquet, domino). Action de jouer le premier, de placer le premier pion ou le premier domino; p.méton., ce droit de jouer le premier:
1. ... les gens qui ont des habitudes, et celle du domino en particulier sont trop possédés pour être méchants à certaines heures. La méchanceté les dérangerait et pourrait leur faire manquer la pose du double-six.
MÉRIMÉE, Portr. hist. et littér., 1870, p.207.
Loc. verb. Avoir la pose. Avoir le droit de jouer le premier. Et voici ce qu'Enjolras entendit: (...) —Du six. —Du trois. —De l'as. —À moi la pose [du domino]. Quatre points (HUGO, Misér., t.2, 1862, p.46).
B. —[En parlant d'une pers.]
1. Vieilli. Pose d'un garde, d'une sentinelle. Action de mettre (un soldat) en faction (à un endroit précis); résultat de cette action. Nous entrâmes, après un moment d'attente, à la faveur d'une pose de sentinelles à laquelle nous annonçâmes être députés (Le Moniteur, t.2, 1789, p.553).
Caporal de pose. ,,Celui qui est chargé de poser et de relever les sentinelles`` (Ac. 1835, 1878).
2. BEAUX-ARTS. [En parlant d'un modèle] Action de poser pour un artiste; p.méton., séance durant laquelle un artiste installe son modèle dans l'attitude figée, voulue pour la reproduction. Heure, séance de pose. Un jour, devant Mlle Rose, lassée par la pose et dont le dos s'incurve de fatigue, il [Delacroix] sera pris par le désir de ne rien épargner de ce qu'il voit (HUYGHE, Dialog. avec visible, 1955, p.95).
Loc. verb. Prendre, garder, tenir, quitter la pose. Prendre, tenir, quitter cette attitude. La mère se déshabilla, se planta près du poêle, immobile, tenant la pose (ZOLA, L'OEuvre, 1886, p.262). Quand il lui fut permis de quitter la pose et pendant que Marie Bagration étendait un linge mouillé sur le buste, M. Viardot se secoua (A. FRANCE, Vie en fleur, 1922, p.531).
3. CHANT. Pose de la voix. ,,Art d'émettre des sons avec aisance, sans forcer le volume de la voix`` (ROUGNON 1935, p.203):
2. La pose de la voix a été confondue par quelques maîtres avec la place, tandis que le mot pose signifie plutôt la régularité dans l'écoulement du son en nappes égales, sans flottement ni fluctuations.
Arts et litt., 1935, p.36-8.
II. A. —Attitude. Synon. position. Pose gracieuse, langoureuse, vulgaire. Ce fut dit sans embarras et dans une pose de grand seigneur en visite chez de petites gens (BALZAC, Illus. perdues, 1843, p.687). Elle cousait sans hâte dans une pose à la fois familière et majestueuse (MARTIN DU G., Thib., Épil., 1940, p.857).
Loc. verb. Prendre une/des pose(s). Adopter une attitude ayant pour but d'exprimer ou de suggérer quelque chose. Prendre une pose avantageuse. Trois hommes (...) prenaient soudain une pose. L'un tenait un fusil, l'autre un clairon, le troisième était blessé. C'étaient des soldats en plein combat. (DRIEU LA ROCH., Rêv. bourg., 1937, p.112).
B. Spécialement
1. BEAUX-ARTS. Attitude, mouvement qu'un artiste a choisi de donner à un personnage dans son oeuvre. Peinture savante s'attachant aux poses les plus compliquées et les plus hardies du corps [peinture de Degas] (HUYSMANS, Art mod., 1883, p.134). Rodin a représenté Gellée dans la pose d'un joueur de boules (BARRÈS, Cahiers, t.6, 1908, p.301).
2. DANSE CLASS. Synon. de position. Ces poses [de Vladimiroff] sur la demi-pointe sont fort belles (LEVINSON, Danse, 1924, p.80).
3. SPECTACLES. Poses plastiques. ,,Numéros acrobatiques de cirque et de music-hall dont les figures, en force et en souplesse, évoquent des oeuvres picturales ou statuaires`` (GDEL). Synon. tableaux vivants.
C. Au fig.
1. Attitude artificielle, manière prétentieuse, affectée de parler, de se tenir, de se comporter. On se moquait volontiers des dehors glacés et de la voix grave de Justin; on accusait son austérité de n'être qu'une pose (ARLAND, Ordre, 1929, p.181).
2. Affectation, artifice, manque de naturel. Synon. façons, manières. Non pas un de ces dîners intimes, gais et sans pose (...) mais un dîner vraiment élégant, vraiment solennel (MIRBEAU, Journal femme ch., 1900, p.193):
3. Charles (...) fut tout étonné de voir une société de gens de lettres où le ton familier d'une liberté franche remplaçait toute affectation, toute pose.
GONCOURT, Ch. Demailly, 1860, p.140.
Loc. adv., fam. À la pose. Synon. fam. à l'esbroufe, au bluff. Oh! tout est à la pose, ici!...C'est excessivement chic! (GYP., Éduc. prince, 1890, p.52).
III. PHOT. Temps de pose ou pose. Exposition (d'un film, photos, etc.) à l'action de rayons qui doivent impressionner la surface sensible; temps nécessaire à cette impression. La substance pelliculaire que j'employais (...) offrait l'immense avantage de n'exiger qu'une pose de deux secondes (Lettre au Moniteur universel, juill. 1871 ds LEDIEU, CADIAT, Nouv. matér. nav., 1899, p.448). Le temps de pose dépend de quantités de facteurs différents: nature et intensité de la lumière, couleur et éloignement du sujet, (...) composition de la surface sensible (PRINET, Phot., 1945, p.30).
En partic. Temps d'exposition supérieur à un dixième de seconde. Anton. instantané. De la pose à l'instantané, la photograpohie a conquis tous les modes de capter la physionomie humaine, la présence des choses et l'accomplissement des événements (CASSOU, Arts plast. contemp., 1960, p.388).
Rem. Dans qq. ex., pose est empl. abusivement et par confusion graph. au sens de «pause»: On avait une pose d'un quart d'heure avant le départ (ARAGON, Beaux quart., 1936, p.72). Il y eut encore une autre pose avant le sommet (QUENEAU, Enf. du limon, 1938, p.25).
REM. Posette, subst. fém., région. (Midi). Petite pause. Ils ne s'étaient pas même rendu compte qu'ils marchaient depuis un bout de temps appréciable. —Si on faisait la «posette»? (...) Une fois assis dans une combe douce tapissée de thym sec ça tirait tellement souci de se lever qu'on resta (GIONO, Baumugnes, 1929, p.200).
Prononc. et Orth.: [po:z]. Homon. pause. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. a) 1694 «action de poser, de mettre en place» (Ac.); 1835 pose de la première pierre (ibid.); b) 1832 «au jeu de dominos, avantage de placer le premier dé» (RAYMOND); 2. a) 1792 «attitude d'un modèle qui pose pour un artiste» (A. WATELET, P. C. LEVESQUE, Dict. des arts, de peint., t.5, p.159); id. tenir les poses (ID., ibid., p.161); 1873 garder la pose (RENAN, Antéchrist, p.125); b) 1831 «manière de se tenir, attitude» (BALZAC, Sarrasine, p.415); 1845 prendre la pose (RENAN, Lettres, p.372); c) 1858 «affectation, manque de naturel» (LARCH. t.7, p.659); 3. 1871 phot. (Lettre au Moniteur universel, loc. cit.); 1903 temps de pose (Nouv. Lar. ill.); 4. 1906 mus. pose de la voix (E. JAQUES-DALCROZE, Ét. de la portée musicale, p.6). Déverbal de poser. Cf. plus anciennement l'a. fr. pose au sens de «moment, intervalle, laps de temps» (dep. ca 1140, Pélérinage Charlemagne, éd. G. Favati, 218) et «relâche, repos» (dep. déb. XIIes., St Brendan, éd. E. G. R. Waters, 1112). Fréq. abs. littér.: 1036. Fréq. rel. littér.: XIXes.: a) 702, b) 1714; XXes.: a) 1802, b) 1808. Bbg. QUEM. DDL t.21.
II.
⇒POSE2, subst. fém.
Région. (Suisse). Unité de mesure agraire équivalant à 400 toises ou 27 ares. Il avait laissé à sa mort quarante poses et quinze bêtes, outre les Bornes, le château, et pas mal d'argent à la banque (RAMUZ, A. Pache, 1911, p.19).
Prononc.: [po:z]. Homon. pause. Étymol. et Hist. 1336 «mesure agraire» (Franch. de la Chaux du Dombief, Droz, Bibl. Besançon ds GDF.); 1396 «mesure pour les liquides» (Chap. de N.-D. de Montmorillon, Arch. Vienne, ibid.). V. pose1.

pose [poz] n. f.
ÉTYM. 1694; subst. verbal de poser. REM. Le pose de l'anc. franç. (XIIe) « espace de temps écoulé; suspension d'une action » est une anc. orth. de pause.
1 Action de poser (I., 2.), mise en place. || La pose d'un tapis, de rideaux, d'une serrure… par un ouvrier (→ Flipot, cit.). || Équipe de pose. || La pose de la pierre se fait par les soins du maçon (cit. 2). || Cérémonie de la pose de la première pierre. || Pose d'un rail, d'une voie ferrée (pose fixe ou volante). || Un train de pose : un convoi aménagé pour l'installation ou l'entretien des voies ferrées. || Pose d'un coffre à béton. Coffrage. || Pose d'un garrot, d'un pansement ( Application), d'une prothèse.
(1842). Jeu. || À vous la pose, le droit de poser le premier domino.
2 (1792). Action de poser (II., 2.); attitude que prend le modèle qui pose. || Pendant tout le temps de la pose (→ Modèle, cit. 9). || La table de pose (→ 1. Mannequin, cit. 1). || Garder, tenir la pose. || Femmes en maillot (cit. 4) exécutant des poses qu'on appelait tableaux vivants.Attitude fixée par le peintre, le sculpteur. || La pose étrange de la Nuit (cit. 13) de Michel-Ange. || Pose académique. || Photographe qui prend plusieurs poses d'un enfant.
1 Il tient habituellement l'une de ses mains dans son gilet ouvert, dans une pose que le portrait de monsieur de Chateaubriand par Girodet a rendue célèbre (…)
Balzac, Une fille d'Ève, Pl., t. II, p. 87.
2 Le sommeil l'avait surprise comme elle venait de se dévêtir; et elle reposait dans la pose charmante de la grande femme du Titien.
Maupassant, les Sœurs Rondoli, II.
3 Vercingétorix avait une pose simple, mais belle : la main gauche sur la cuisse, la main droite tenant les rênes de son cheval.
J. Romains, les Copains, VII.
3.1 (des) gestes auxquels cet arrêt arbitraire a enlevé tout naturel, comme ceux d'une compagnie qu'un photographe a voulu prendre en pleine vie, mais que des nécessités techniques ont contraint de garder trop longtemps la pose : « Et maintenant ne bougeons plus ! … » Un bras reste à moitié levé, une bouche entrouverte, une tête penchée à la renverse (…)
A. Robbe-Grillet, Dans le labyrinthe, p. 110.
Attitude du corps, manière de se tenir (considérée d'un point de vue esthétique). || Pose abandonnée et légèrement provocante (→ Croiser, cit. 7), pleine de grâce (→ Jambe, cit. 11), nonchalante (cit. 4), fière… (→ Dépecer, cit. 2). || La pose classique du joueur de golf. Position (→ Éphèbe, cit. 4). || Se camper (cit. 7) dans une certaine pose, prendre une pose, essayer des poses (→ Lubricité, cit. 3). || Les poses d'un comédien (→ Inspiration, cit. 3; même, cit. 6), d'une danseuse. || La pose de la prière (→ Foi, cit. 46).Péj. Grandes poses : poses affectées. || Ce preneur de poses (→ Faire, cit. 107). Poseur.
4 (…) il aperçut une jeune femme assise dans cette moderne bergère à dossier très élevé, dont le siège bas lui permettait de donner à sa tête des poses variées pleines de grâce et d'élégance, de l'incliner, de la pencher, de la redresser languissamment, comme si c'était un fardeau pesant (…)
Balzac, la Femme abandonnée, Pl., t. II, p. 217.
5 Le petit, vexé, restait dressé sur ses ergots, dans une pose de défi.
Martin du Gard, les Thibault, t. IX, p. 84.
5.1 L'enfant tourna la tête (…) vers elle, vite, le temps de s'assurer de son existence, puis reprit sa pose d'objet, face à la partition.
M. Duras, Moderato cantabile, p. 13.
5.2 (…) c'est toujours un peu ridicule, on le sait bien, les poses qu'ils (les photographes) vous font prendre dans ces cas-là, se regardant dans le blanc des yeux, se tenant la main (…)
N. Sarraute, le Planétarium, p. 59.
La pose de la voix.
3 (1835). Manière affectée de se tenir, de parler, de se comporter qui dénote un caractère prétentieux et l'intention de produire de l'effet; manque de naturel, de simplicité. Affectation, façons, prétention, recherche, snobisme. || J'ai horreur de cette sorte de pose (→ Faire, cit. 79). || Ce n'est que pose auprès de l'aisance (cit. 3) et de la noblesse simple… || Pathos, pose, rhétorique (→ Littéraire, cit. 7). || Ce n'est pas sincère, c'est de la pose. — ☑ Loc. fam. Le faire à la pose, à l'esbroufe.
6 Cet empoté de Delhomme, un rude serin, avec sa pose au bon travail et à la justice !
Zola, la Terre, IV, IV.
7 Mais, bourrée de lecture, elle reste au contraire parfaitement naturelle, dénuée de la moindre pose, alors qu'il y en a tant, de ces femmes à lectures, qui endossent, plus ou moins inconsciemment, des sentiments qu'elles trouvent qui « font bien ».
Montherlant, les Jeunes Filles, p. 178.
4 (1874). Exposition de la surface sensible à l'action des rayons qui doivent l'impressionner, en photographie. || Temps de pose : durée nécessaire à la formation d'une image correcte. || Pose d'une fraction de seconde. || Déterminer le temps de pose à l'aide d'une cellule photo-électrique. Posemètre.Par ext. (opposé à l'instantané). Temps d'exposition égal ou supérieur à une seconde. || Appareil faisant la pose et l'instantané.
Photo posée. || Une pose nocturne.
5 Loc. fam. (Vx). Faire la pose à quelqu'un, le faire « poser », attendre.
8 Ah ! messieurs, où est le temps où je faisais la pose aux ambassadeurs et où personne ne se doutait que j'étais un homme ? Mais il faut manger, il faut avoir un toit ! (…)
Goron, l'Amour à Paris, t. II, p. 727.
CONTR. Dépose. — Simplicité. — Instantané.
COMP. Posemètre.
HOM. Pause.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • pose — pose …   Dictionnaire des rimes

  • posé — pose [ poz ] n. f. • 1694; de poser 1 ♦ Action de poser, mise en place. La pose d une moquette, de rideaux, d une serrure... par un ouvrier. Pose d un vernis à ongles. Cérémonie de la pose de la première pierre (d un bâtiment). Pose d un rail, d… …   Encyclopédie Universelle

  • pose — 1. (pô z ) s. f. 1°   Action de poser, de mettre en place. La pose d un tapis, d une sonnette.    Terme d architecture. Action de poser une pierre dans une construction.    Pose de la première pierre d un monument, cérémonie qui a lieu quand on… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • posé — posé, ée (pô zé, zée) part. passé de poser. 1°   Mis en une certaine place. Un vase posé sur un buffet. •   Cet oiseau [le friquet], lorsqu il est posé, ne cesse de se remuer, de se tourner, de frétiller, BUFF. Ois. t. VI, p. 231. •   À onze… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • pose# — pose vb *propose, propound Analogous words: *ask, question, query: *puzzle, confound: baffle (see FRUSTRATE) pose n 1 Pose, air, affectation, mannerism are comparable when they mean an adopted rather than a natural way of speaking and behaving …   New Dictionary of Synonyms

  • Pose — Pose, n. [F. pose, fr. poser. See {Pose}, v. t.] The attitude or position of a person; the position of the body or of any member of the body; especially, a position formally assumed for the sake of effect; an artificial position; as, the pose of… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Pose — Sf künstliche Haltung erw. fremd. Erkennbar fremd (19. Jh.) Entlehnung. Im Rahmen der Künstlersprache entlehnt aus frz. pose Stellung , zu frz. poser legen, stellen , das auf l. pōnere zurückgeht. Verb: posieren; im Bereich des Bodybuilding auch… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • pose — [n] artificial position act, affectation, air, attitude, attitudinizing, bearing, carriage, facade, fake, false show, front, guise, mannerism, masquerade, mien, positure, posture, posturing, pretense, pretension, role, stance, stand; concepts 633 …   New thesaurus

  • Pose — Pose, v. t. [imp. & p. p. {Posed}; p. pr. & vb. n. {Posing}.] [F. poser to place, to put, L. pausare to pause, in LL. also, to place, put, fr. L. pausa a pause, Gr. ?, fr. ? to make to cease, prob. akin to E. few. In compounds, this word appears… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Pose — Pose, v. t. [Shortened from appose, for oppose. See 2d {Appose}, {Oppose}.] 1. To interrogate; to question. [Obs.] She . . . posed him and sifted him. Bacon. [1913 Webster] 2. To question with a view to puzzling; to embarrass by questioning or… …   The Collaborative International Dictionary of English

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.